Articles

THE STYLIST (2020) de Jill Gevargizian [Critique] COMPÉTITION GÉRARDMER 2021

Tout le monde rêve de devenir quelqu’un d’autre… mais pour Claire ce rêve devient une obsession, puis un véritable cauchemar. Son travail de coiffeuse lui permet de s’évader en écoutant les histoires de ses clientes jusqu’au moment où elle décide d’arrêter la discussion… et d’en finir pour de bon avec elles. La vie solitaire de Claire, avec sa routine bien ordonnée et ses secrets inavouables, est chamboulée le jour où une de ses fidèles clientes lui demande de la coiffer pour son mariage… AVIS DE FESTIVALIERS

TEDDY (2020) de Ludovic & Zoran Boukherma [Critique] COMPÉTITION GERARDMER 2021

THE MORTUARY COLLECTION (2020) de Ryan Spindell [Critique] HORS COMPÉTITION GERARDMER 2021

IMPETIGORE (2020) de Joko Anwar [Critique] HORS COMPÉTITION GÉRARDMER 2021

GHOSTS OF WAR (2020) d'Eric Bress [Critique] HORS COMPÉTITION GÉRARDMER 2021

COME TRUE (2020) d'Anthony Scott Burns [Critique] HORS COMPÉTITION GÉRARDMER 2021

BUTCHERS (2020) d'Adrian Langley [Critique] HORS COMPÉTITION GERARDMER 2021

THE OTHER SIDE de Tord Danielsson & Oskar Mellander [Critique] COMPÉTITION GÉRARDMER 2021

LA NUÉE (2021) de Just Philippot [Critique] COMPÉTITION GÉRARDMER 2021

THE DARK AND THE WICKED (2020) de Bryan Bertino [Critique] COMPÉTITION GÉRARDMER 2021

THE CURSED LESSON (2020) de Kim Ji-han & Juhn Jai-hong [Critique] COMPÉTITION GÉRARDMER 2021

SWEET RIVER (2020) de Justin McMillan [Critique] COMPÉTITION GERARDMER 2021

ANYTHING FOR JACKSON (2020) de Justin G. Dyck [Critique] COMPÉTITION GERARDMER 2021

SLEEP (2020) de Michael Venus [Critique] COMPÉTITION GERARDMER 2021

HOST (2020) de Rob Savage [Critique] - GERARDMER 2021 en compétition

N'ÉCOUTE PAS (2020 - SVoD) de Ángel Gómez Hernández [Critique]

ANTEBELLUM (2020) de Gerard Bush & Christopher Renz [Critique]

YOU SHOULD HAVE LEFT (2020 - DTV) de David Koepp

I SEE YOU (2019/2020) d'Adam Randall [Critique]

NIGHT SHOT (2018-2020) de Hugo König [Critique]

DREAMKATCHER (2020 - DTV) de Kerry Harris [Critique]

THE TURNING (2020 - DTV) de Floria Sigismondi [Critique]

WARNING: DO NOT PLAY (2019/2020) de Kim Jin-won [Critique]

LES RÉVOLTÉS DE L'AN 2000 (1976/1977) de Narciso Ibáñez Serrador [Critique]

RELIC (2020) de Natalie Erika James [Critique]

L'EXORCISME DE TAMARA (2017/2020 - DTV) de Guillermo Amoedo [Critique]

EVIL DEAD (1981/1983) de Sam Raimi [Critique]

VIVARIUM (2019/2020) de Lorcan Finnegan [Critique]

INUNAKI : LE VILLAGE OUBLIÉ (2019/2020 - DTV) de Takashi Shimizu [Critique]

DARK (TV - 2017/2020) de Baran bo Odar [Critique]

THE DEMON INSIDE (2019/2020) de Pearry Teo [Critique]

JU-ON: Origins (2020 - SVoD) de Shô Miyake [Critique]

THE HUNT de Craig Zobel (2020) [Critique]

THE BOY : LA MALÉDICTION DE BRAHMS de William Brent Bell [Critique]

INVISIBLE MAN (2020) de Leigh Whannell [Critique]

THE GRUDGE (2020) de Nicolas Pesce [Critique]

THE LIGHTHOUSE (2019) de Robert Eggers [Critique]

LA VALLÉE DE LA MORT (1982) de Dick Richards [Critique]

FREAKS (2018/2020 - DTV) de Zach Lipovsky, Adam B. Stein [Critique]

WEDDING NIGHTMARE (2019) de Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin [Critique]

En cours de lecture