THE WRETCHED (2019/2020 - DTV) de Brett & Drew T. Pierce [Critique]

Évaluation du dossier : 3.5/5 []


Un adolescent rebelle, confronté au divorce imminent de ses parents, s'attire de graves ennuis lorsqu'il fait une découverte effrayante chez ses voisins, tombés sous l'emprise d'un esprit malveillant...

Après DeadHeads en 2012, une comédie zombiesque qui n'aura au final pas vraiment marqué les mémoires, le duo de frangin Brett & Drew T. Pierce revient avec un sujet plus sérieux en mode teen movie horrifique.


Classé numéro 1 au box-office américain pendant six semaines (un record historique comparable ces 30 dernières années à Sixième Sens, Titanic ou Avatar), il semblerait que les frères Pierce soient parvenus à trouver leur public, sans d'ailleurs, de leur propre aveu, vraiment s'y attendre. Une question de timing sans doute (le film a explosé en drive-in en pleine crise sanitaire) mais probablement aussi de talent. 


Car derrière une certaine simplicité apparente et un habillage teenage movie de base, The Wretched propose une bonne dose de suspense où s'entremêlent conte et horreur, le tout servi par une mise en scène plutôt adroite. Celle-ci nous plonge avec brio aux côtés du jeune Ben, ado au caractère bien trempé, qui passe les vacances d'été chez son père. Il y enchaîne des expériences plus ou moins heureuses, mais surtout, découvre un jour son jeune voisin terrorisé par une mère qui a vraisemblablement pété un plomb et semble possédée par un esprit malveillant. Déterminé à filer un coup de main au pauvre gamin en mauvaise posture, l'enquête du jeune homme va finalement le confronter à une sorcière millénaire, et bien entendu, au scepticisme d'un entourage de plus en plus contrarié qu'il cherche à ce point à se faire remarquer.


Sans chercher à terrifier, The Wretched impose très vite son style et distille la tension nécessaire pour ne jamais faire redescendre le soufflé, concoctant même des rebondissements pour le moins inattendus dans un ensemble qui peut parfois sentir le déjà-vu, tout en assumant son appartenance au teen movie, ce qui explique sans doute aussi son carton en drive-in qui rapportera pas loin de 2 000 000 $ aux US pour un investissement initial de 66 000 $. Question ambiance, disons qu'il flirte avec le thriller paranoïaque tendance Fenêtre sur cour, mais avec une bonne dose de fantastique qui devrait plaire aux amateurs d'œuvre 80' de type Vampire, vous avez dit vampire ? ou encore Les Banlieusards, avec une petite touche de The Descent. C'est vrai, on fait pire comme références...

Plutôt bien exploré, le côté paranoïaque se développe autour des conflits externes que le jeune Ben, interprété par John-Paul Howard (Un monde entre nous, Snatchers) décide de tenter de résoudre, maladroitement, mais qui résonnent aussi avec un conflit plus intime, puisque son comportement traduit aussi sa difficulté à accepter la séparation de ses parents, rendant compliquées ses relations avec son père, incarné par Jamison Jones (True DetectiveTerminator : Les Chroniques de Sarah Connor) pour au final questionner la cellule familiale, sa capacité à affronter les parfois tempêtueuses remises en question. Avec bien entendu, la monstrueuse (et cruelle !) créature, inspirée de la légende folklorique anglaise  Black Annis, où il est question d'une sorcière qui se nourrit d'enfants. L'ambiance est posée.

Sans chercher non plus à révolutionner le genre, les frères Pierce s'imposent "finger in the nose" sur cette modeste production indépendante surnaturelle et offrent une série B sincère qui fait le travail avec respect et conviction et saura trouver son public auprès des jeunes et des moins jeunes amateurs d'œuvres fantastique.
N.F.T.


EN BREF 
titre original : The Wretched
réalisation : Brett & Drew T. Pierce
scénario : Brett & Drew T. Pierce
distribution : John-Paul Howard, Piper Curda, Azie Tesfai...
photographie : Conor Murphy
musique : Devin Burrows
pays d'origine : États-Unis
budget : 66 000 $
année de production : 2019
date de sortie française : 27 novembre 2021 (BD/DVD/VOD - Koba Films)
durée : 95 minutes
adrénomètre : ♥
note globale : 3.5/5
 
† EXORCISME † 
▲ Effets spéciaux à l'ancienne
▲ Scénario intéressant
▲ Sans concession dans l'horreur

- DÉMYSTIFICATION - 
▼ Pas convaincu de l'extrême nécessité de l'introduction en flash-back...
▼ Un monstre pas très futé quand même
▼ Quelques clichés

LE FLIP 
En prise avec la bête, dans son antre...

LIRE AUSSI

Commentaires

En cours de lecture