La Maison de Cire (2005) de Jaume Collet-Serra **

Résumé : Six jeunes gens partis assister à un match de football se retrouvent en panne, isolés dans la nature. Un autochtone leur propose de les déposer dans la ville d'Ambrose, seule localité des parages où l'on trouve un garage. Les étudiants décident d'explorer la petite ville. Ils ne tardent pas à tomber sur une étrange attraction, la Maison de cire, dans laquelle les statues sont d'un tel réalisme qu'on les croirait vivantes. Ils vont bientôt découvrir que les propriétaires des lieux ne demandent pas mieux que d'agrandir leur curieuse collection.

Terreur Vision : Quelle excellente surprise que ce remake d'un vieux classique sorti en 1953, réalisé par André De Toth et interprété alors par Vincent Price.

Mortuary (2006) de Tobe Hooper *

Résumé : La famille Doyle prend un nouveau départ et s'installe en Californie. En reprenant une entreprise de pompes funèbres, ils vont se rendre compte qu'ils ont réveillé un mal jusqu'alors tapi sous leur maison. La contamination du monde des vivants par le monde des morts a commencé..

Terreur Vision : Avec un démarrage digne d'un téléfilm -cadragres, musique, générique, rien n'est épargné- on comprend rapidement qu'avec Mortuary il faut s'attendre au pire.

Les Témoins (2004) de Brian Gilbert *

Résumé : Ashby Wake est une petite ville située dans la campagne anglaise. La découverte des ruines enfouies d'une église du premier siècle révèle une scène unique : la croix du Christ tourne le dos à la nef et fait face à un étrange bas-relief représentant une assemblée de personnages venus observer le supplice. Le même jour, non loin de là, Cassie, une jeune touriste américaine, se fait renverser par une voiture et perd la mémoire. Hébergée par une famille d'Ashby Wake, Cassie devient la victime d'étranges et terrifiantes visions et la cible de plusieurs habitants qui semblent la surveiller.

Terreur Vision : À contrario d'un nombre de critiques injustement sévères à sa sortie, Les Témoins se révèle être un métrage honorable, au scénario parfaitement ficelé du début à la fin. 

Amityville (2005) d'Andrew Douglas ♥

Résumé : La nuit du 13 novembre 1974, les policiers découvrent dans la résidence du 112 Ocean avenue d'Amityville, six membres d'une même famille massacrés dans leur lit, à coups de fusil. L'auteur du crime, Ronald DeFeo Jr, passe rapidement aux aveux et déclare avoir tué sa famille après avoir entendu des "voix". Un an plus tard, George et Kathy Lutz emménagent avec leurs trois enfants dans la maison d'Amityville, convaincus d'avoir trouvé la résidence de leurs rêves. Mais des événements bizarres et inexplicables troublent leur quotidien et entament bientôt l'équilibre familial...

Terreur Vision : Amityville est le deuxième remake en tant que producteur de Michael Bay, après Massacre à la Tronçonneuse et avant Hitcher, Vendredi 13 et Les Griffes de la Nuit.

Peur Bleue (1986) de Daniel Attias ♠

Résumé : Dans la petite ville de Tarker's Mill, Jane, l'aînée, a des rapports difficiles avec Marty, son jeune frère paraplégique. Depuis quelque temps, des meurtres sanglants ont lieu dans les environs à chaque pleine lune : un travailleur des chemins de fer, une jeune femme, un vieux jardinier alcoolique et un camarade de Marty. Celui-ci soupçonne un loup-garou d'en être la cause. Ses soupçons deviennent une certitude lorsqu'il l'aperçoit un soir de pleine lune...

Terreur Vision : Adapté d'un roman de Stephen King, Peur Bleue (Silver Bullet en version originale) partait lors de sa sortie en 1986 avec deux handicaps majeurs : Hurlements et Le Loup-Garou de Londres, sortis successivement au tout début de la même décennie avec le succès et surtout les prouesses techniques qu'on leur connaît.

The Grudge (2004) de Takashi Shimizu ♥

Résumé : Dans ce qui paraît être une paisible maison de Tokyo, sévit une épouvantable malédiction. Quiconque franchit le seuil de la demeure devient la cible de ce mal. Alors que le nombre de victimes augmente, une jeune américaine, Karen, se trouve confrontée à cette terrible malédiction qu'elle ne peut ni ignorer, ni fuir. Elle tente alors d'en percer le mystère.

Terreur Vision : The Grudge est le remake américain de Ju-On, une franchise japonaise destinée au marché vidéo, réalisée par Takashi Shimizu.

[Rec] (2007/2008) de Jaume Balaguero et Paco Plaza ♥

Résumé : Angéla est journaliste pour une télévision locale. Son émission, "Pendant que vous dormez", s'intéresse au quotidien de ceux qui travaillent la nuit. Un soir, accompagnée de son caméraman, elle visite une caserne de pompiers. Tout est calme lorsqu'ils sont appelés par les habitants d'un immeuble qui ont perçu d'horribles cris dans l'appartement d'une vieille dame. Sur place, Angéla est convaincue qu'elle tient là le reportage de sa vie... Et elle n'imagine pas à quel point !

Terreur Vision : Si au final, ce site, dédié à la terreur au cinéma, ne devait retenir qu’une poignée de titres, [Rec] figurerait probablement dans le peloton de tête.

Vendredi 13 (2009) de Marcus Nispel *

Résumé : La nuit du vendredi 13 juin 1980, Jason Voorhees, un garçon difforme, assiste à la décapitation de sa psychopathe de mère, Pamela Voorhees. Donné pour mort, il erre dans la région abandonnée de Crystal Lake. Au fil des années, il acumule une force surhumaine et une rage aveugle envers ses semblables. 20 ans plus tard, un groupe d’adolescents décide de passer un week-end près du lac de Crystal Lake, et vont déclencher la folie meurtrière de Jason…

Terreur Vision : Difficile de ne pas être déçu tant ce remake assuré par Marcus Nispel avait empli les fans d'un espoir pourtant légitime. En effet, le remake de Massacre à la tronçonneuse en 2004, avait démontré toute la capacité du bonhomme à faire du neuf avec une franchise malmenée et devenue bien poussiéreuse.

La Voix des Morts (2005) de Geoffrey Sax *

La Voix des morts : afficheRésumé : La vie de Jonathan Rivers bascule suite au décès de sa femme. Cet homme pourtant rationnel est intrigué par les phénomènes auxquels il assiste chaque nuit à 2h30. Il finit par se renseigner auprès de Raymond Price, un expert dans les phénomènes de voix électronique (EVP), qui lui confirme être entré en contact avec sa femme. Jonathan découvre que son épouse veut l'aider à venir en aide à des personnes en danger... 

Terreur Vision :  Louchant sévère du côté de Sixième sens à qui il emprunte certaines idées comme ces enregistrements de manifestations de l'au-delà, poussant même jusqu'à la citation via le gros plan du filament d'une ampoule (plan d'ouverture du film de Shyamalan), La Voix des Morts, malgré une idée de départ alléchante, peine à convaincre. 

Joshua (2008) de George Ratliff ♠

Résumé : Brad et Abby Cairn célèbrent la naissance de leur deuxième enfant, Lily. Joshua, le grand frère, ne voit pas cette arrivée d'un bon œil. D'une intelligence et d'une précocité rares, sa politesse et son calme apparent contrastent avec son âge et masquent à peine sa jalousie envers sa petite sœur. Entre les pleurs incessants de Lily et les travaux de rénovation de l'immeuble, entre l'étrange dépression postnatale d'Abby et les événements troublants que le couple va vivre, l'existence de rêve de la famille Cairn vire progressivement au cauchemar. Fruit du hasard ? Concours de circonstances ? Joshua semble connaître la réponse...

Terreur Vision : Après Damien, la malédiction dans les années 70, Les Tueurs de l'éclipse dans les années 80, Mikey dans les années 90 (et qui ne tuerait pas avec un prénom pareil) les années 2000 sont celles de Joshua.

Appartement 1303 (DTV - 2008) de Ataru Oikawa ♥

Résumé : L'appartement 1303 est situé au 13ème étage d'un grand bâtiment. La vue sur la mer est à couper le souffle, mais l'histoire de ce lieu est tellement choquante qu'il est désormais hanté. En effet, bon nombre de jeunes femmes s'y sont suicidées en se jetant du balcon. La soeur de l'une des victimes décide de mener sa propre enquête et entame un voyage dans l'angoisse et la folie...

Terreur Vision : Appartement 1303 s'inscrit dans la droite lignée de la vague horrifique asiatique débarquée à la toute fin des années 90.

La chambre du fils (TV - 2007) de Alex de la Iglesia ♥

Résumé : Fraichement emménagés dans une vieille bâtisse  en cours de rénovation, située au cœur d'un quartier bourgeois de Barcelone, un couple et leur bébé comptent bien y couler une vie de famille heureuse. Avant de se coucher, l'homme vérifie le moniteur dans la chambre de l'enfant, un modèle dernier cri qui permet d'écouter quand le petit dort, mais aussi de le voir... Ce couple va alors découvrir qu'il n'est pas seul dans cette maison, quelqu'un est assis tous les soirs près du berceau du bébé...

Terreur Vision : Difficile au visionnage de ce téléfilm Espagnol d'Alex de la Iglesia, de ne pas songer à Paranormal Activity 2 tant les similitudes sautent aux yeux. Une maison hantée, une présence dans la chambre d'un bébé, un système vidéo pour filmer les phénomènes... Beaucoup de ce qui fait la base de la franchise américaine débutée en 2009 était déjà bien présent et largement exploité dans ce métrage. -->

3 Extrêmes (2005) (Takashi Miike, Park Shan-Wook...) ♠

Résumé : Film constitué de trois courts-métrages asiatiques. Nouvelle Cuisine de Fruit Chan : Madame Lee veut retrouver sa jeunesse passée. Elle achète à cette fin les services d'une mystérieuse chinoise qui à le pouvoir de rajeunir : Tante Mei. Elle propose alors sa recette secrète de raviolis chinois... dont elle achète les ingrédients auprès de services pratiquant l'avortement. Coupez ! de Park Chan-Wook : Un cinéaste réputé et son épouse pianiste sont séquestrés par un maniaque. Celui-ci menace de couper un doigt de la main de la jeune femme, toutes les cinq minutes, si le réalisateur coréen refuse d'étrangler une petite fille. La Boîte : Kyoko se souvient de sa sœur, Shoko. Elle se sent responsable de sa mort. La petite contorsionniste lui réapparaît pourtant, parfois, de manière inquiétante.

Terreur Vision : Si une multitude de sentiments se dégage à la vision de ces trois films, la peur n'est pas au rendez-vous, contrairement au premier film, 3 Histoires de l'Au-delà. Pourtant à part un troisième segment un peu trop poético-soporiphique et paradoxalement le plus "inquiétant" lors d'apparitions du fantôme d'une petite fille, les films ne laissent pas indifférents. 

Apparences (2000) de Robert Zemeckis ♥

Résumé : Le docteur Norman Spencer et sa femme Claire habitent un somptueux manoir dressé sur les berges d'un lac de la Nouvelle-Angleterre. Tout va pour le mieux mais Claire se sent seule lorsque sa fille part à l’université, et son mari consacre tout son temps a ses recherches. Un jour, elle entend pleurer sa nouvelle voisine, Mme Feur. Un soir elle observe M. Feur en train de charger un grand sac dans le coffre de sa voiture. Sans nouvelle de sa voisine depuis, elle tente de lui rendre visite mais elle se heurte a M. Feur, qui lui refuse l'acces à la maison. Au fil des jours, Claire est assaillie par des sensations étranges et fini par penser que le fantôme de Mme Feur veut communiquer avec elle...

Terreur Vision : Thriller psychologique aux aspirations clairement hitchcockiennes, basculant progressivement vers le paranormal, cette ghost story à l'esthétique hollywoodienne s'avère plutôt réussie. Outre le plaisir de croiser des acteurs confirmés tels Harrison Ford ou Michele Pfeiffer, on se laisse vite transporter par cette histoire de vengeance d'outre-tombe généreuse en rebondissements.

Devil (2011) de John Erick Dowdle *

Résumé : À Philadelphie, cinq individus pénètrent dans un immeuble et utilisent l'ascenseur. Personne ne se connaît. Mais, quand l'ascenseur reste bloqué, ce qui semblait aléatoire, s'avère vite parfaitement intentionnel, et leur sort ne leur appartient plus. Ces cinq inconnus vont voir leurs secrets exposés au grand jour, et chacun va devoir répondre de ses fautes. Doucement, méthodiquement, leur situation évolue de la simple contrariété à l'angoisse, puis à l'horreur totale lorsque l'un d'eux est assassiné...

Terreur Vision : Basé sur une idée originale de M. Night Shyamalan, auteur et réalisateur de Sixième Sens et Phénomènes, le thriller fantastique Devil, malgré un concept qui pourrait pour le coup faire très peur (on se souvient du moyen L'Ascenceur et pire, de son kitchissime remake), se trouve être une plutôt bonne surprise.

Scream 4 (2011) de Wes Craven *

Résumé : 10 ans se sont écoulés depuis les terribles meurtres commis par Ghostface. Sidney Prescott a réussi à tourner la page mais elle ne peut s'empêcher de ressentir une forte appréhension lorsqu’elle retourne à Woodsboro pour le lancement de son premier roman. Et pour cause. Ses retrouvailles avec sa cousine Jill ainsi qu’avec le duo de choc Dewey et Gale seront de courtes durées puisque très rapidement, le tueur revient jouer du couteau... avec de nouvelles règles.

Terreur Vision : Avec Scream 4, c'est le slasher référence de la fin des années 90 qui est de retour.

L'Orphelinat (2008) de Juan Antonio Bayona ♥

Résumé : Laura a passé son enfance dans un orphelinat entourée d'autres enfants avec qui elle était très proche. Devenue adulte, elle retourne sur ce lieu avec son mari et son fils de sept ans, Simon, avec l'intention de restaurer la vieille maison et d'en faire un lieu d'accueil pour enfants handicapés. La demeure réveille l'imagination de Simon, qui commence à se livrer à d'étranges jeux avec des amis invisibles. Le jour de l'inauguration du nouvel établissement, une dispute éclate entre Laura et l'enfant qui refuse de descendre pour accueillir les nouveaux arrivants. Refusant de céder à ce caprice, Laura le laisse seul et part s'occuper des invités. Mais pendant la fête, elle s'aperçoit qu'il a disparu…

Terreur Vision : L’orphelinat démontre une nouvelle fois avec quelle force peut être véhiculé l’effet de peur dans un film dramatique. Car si les scènes de trouille ne sont pas nombreuses, elles n'en demeurent pas moins redoutables.

Le Dernier Exorcisme (2010) de Daniel Stamm *

Résumé : Au fin fond de la Louisiane dans une ferme isolée, Nell, une jeune adolescente, est possédée par le démon Abalam. Son père contacte le révérend Cotton Marcus, convaincu que Nell est simplement malade. Il compte effectuer un exorcisme truqué, et invite une équipe de télévision afin de réaliser un documentaire. Mais quelques jours plus tard, alors qu'il la croit guérie, il se rend compte qu'elle est vraiment possédée. Il va tout faire pour lui venir en aide, avant qu'il ne soit trop tard.

Terreur Vision :  Énième variation sur le thème de l'exorcisme, cette version produite par Eli Roth sous forme de documenteur mérite un peu d'attention.

L'Empire des Ombres (DTV - 2011) de Brad Anderson *

Résumé : Pour une raison inexpliquée, la ville de Détroit est plongée dans le noir et toute vie humaine semble avoir disparu. C’est ce que constate Luke un matin en se rendant à son travail. Voitures abandonnées dans les rues, vêtements répandus sur le trottoir, commerces vides, radios et télévisions muettes… Seul un bar au fond d’une rue dispose encore de l’électricité grâce à un générateur. C’est là que vont se réfugier les rares survivants alors que la nuit semble avoir envahi le monde et que des ombres rampantes menacent de les engloutir dès que la lumière décline…

Terreur Vision : Partant d'un postulat tout à fait excitant, le début du film empile les promesses.

Propriété Interdite (2011) de Hélène Angel ♠

Résumé : Claire et Benoît arrivent à la campagne pour vendre la maison de famille dans laquelle le frère de Claire s'est récemment suicidé... Benoît veut lancer au plus vite des travaux afin de vendre la demeure au meilleur prix. Claire, dès le premier soir, est persuadée qu'ils ne sont pas seuls dans la bâtiment. Elle pense rapidement que son frère y rode toujours...

Terreur Vision : Petit film français sans prétention, Propriété Interdite, d'Hélène Angel, s'il ne parvient pas à atteindre la tension tétanisante d'un véritable film d'épouvante, distille un suspense plutôt efficace.

Dead Silence (2007) de James Wan **

Résumé : Après le meurtre de sa femme, Jamie Ashen retourne dans sa ville natale, Ravens Fair, pour l'enterrer et enquêter sur sa mort mystérieuse. Au fil de ses recherches, il découvre que ce meurtre pourrait avoir été commis par le fantôme de Mary Shaw. Une femme ventriloque disparue dans des conditions étranges... 

Terreur Vision : Sous des apparences de série B moisie, il faut dire que la pochette du DVD, digne d'un nanar qui ne compte que sur sa jaquette pour se vendre, n'arrange rien à l'affaire, cette deuxième livraison de James Wan juste après la bombe Saw, s'avère au final bourrée de qualités.

L'Exorcisme (DTV - 2011) de Manuel Carballo **

Résumé : Emma Evans, 15 ans, adolescente rebelle, vit au sein d'une famille aimante suffisamment aisée pour assurer la scolarité des enfants à la maison. Un jour, elle se découvre d'étranges réactions, de plus en plus inquiétantes et dangereuses pour son entourage. Après une séance d'hypnose qui tourne mal, elle s'en remet en dernier recours aux mains de son prêtre d'oncle, qui lui confirmera qu'elle est en proie à un démon. Bientôt les séances d'exorcisme vont s'enchainer, l'état d'Emma empirer et autour d'elle, la vie bascule...

Tereur Vision : Et hop, un film de plus qui s'aventure sur le terrain glissant et ultra balisé de l'exorcisme.