L'Exorcisme (DTV - 2011) de Manuel Carballo **

Résumé : Emma Evans, 15 ans, adolescente rebelle, vit au sein d'une famille aimante suffisamment aisée pour assurer la scolarité des enfants à la maison. Un jour, elle se découvre d'étranges réactions, de plus en plus inquiétantes et dangereuses pour son entourage. Après une séance d'hypnose qui tourne mal, elle s'en remet en dernier recours aux mains de son prêtre d'oncle, qui lui confirmera qu'elle est en proie à un démon. Bientôt les séances d'exorcisme vont s'enchainer, l'état d'Emma empirer et autour d'elle, la vie bascule...

Tereur Vision : Et hop, un film de plus qui s'aventure sur le terrain glissant et ultra balisé de l'exorcisme.
Glissant parce qu'il est devenu difficile, voire apparemment impossible aujourd'hui de faire original sur le sujet. Donc oui, avec L'Exorcisme, vous avez droit à votre dose d'incantations, votre séance de Ouija, de lévitation, sans oublier l'incontournable intervention du prêtre et les actions plus que malintentionnées de la pauvre adolescente  possédée par le malin. 

Sous des faux airs de films d'exorcisme branchouillardement gothique, ce métrage espagnol tourné en anglais à Londres se révèle au final plutôt honnête et se laisse regarder, accumulant les passages sous tension.



Filmé dans le plus pur style documenteur (les producteurs de Rec sont en effet passés par là), L'Exorcisme nous raconte la triste mésaventure d'une jeune ado un peu trop branchée Ouija et qui en paiera le prix fort. Ancré dans un contexte familial plutôt inhabituel, certaines scènes de manifestations et de possessions font mouches et une fois atteint sa vitesse de croisière, le film ne fait plus du tout dans la dentelle, le léger problème individuel de Emma virant carrément à la tragédie familiale. Jusqu'au petit twist final qui permet de mieux comprendre l'origine du mal et surtout pourquoi il ne cesse d'empirer. 

Au final, L'Exorcisme est un petit film d'épouvante, certes non exempt de maladresses, mais toutefois sympathique, sans prétention et qui remplit l'essentiel de son contrat.
N.T.

En bref :
titre original : La posesión de Emma Evan
pays d'origine : Espagne
année de production : 2010
date de sortie française : 1 juin 2001
durée :  98 minutes
adrénomètre : **
note globale : 3/5

Le flip : Les visions morbides d'Emma




-->

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire