SOUVIENS-TOI... L'ÉTÉ DERNIER (1997/1998) de Jim Gillespie [Critique]

Évaluation du dossier : 3/5 []

La nuit de la fête nationale, lors d'une virée en voiture, Julie, Helen, Ray et Barry ont, par accident, renversé un inconnu. Devant la crainte de leur avenir compromis par ce drame, ils décident de faire disparaître le corps et font le serment de ne jamais rien dire à personne. L'été suivant, des événements étranges leur rappelle cette soirée et il semblerait que quelqu'un soit bien décidé à les faire payer.

Souviens-toi... l'été dernier est un marqueur fort de son époque. Celui de l'avènement du néo slasher, initié par la saga culte Scream et offrant son heure de gloire à un certain Kevin Williamson.


Le grand manitou du néo slasher peut se targuer de s'être fait une place dans le cœur du grand public au poste peu gratifiant de scénariste plutôt que celui plus habituel, de réalisateur. Avec la quasi intégralité de l'œuvre Scream à son actif, mais aussi les funs The Faculty et Mrs. Tingle au cinéma ou encore Dawson, Stalker et Following à la télévision, on ne peut pas ôter à Kevin Williamson son statut de scénariste "populaire".



Cependant, Souviens toi... l'été dernier n'est pas le fruit de sa plus grande créativité, nous abreuvant de quelques facilités scénaristiques douteuses comme la mort par noyade en ouverture de métrage ou encore lorsqu'un coffre se retrouve impeccablement nettoyé alors qu'il abritait peu de temps avant un cadavre dévoré par les crabes. Mais passons, après tout même la (très) longue liste de films issue du slasher n'étaient pas exempt de défaut non plus, loin s'en faut.

Au casting, on retrouve une brochette de nouvelles têtes de la jeune génération – du moins à l'époque – qui, pour la plupart, se feront une place sans éclat mais pas déshonorante non plus dans d'autre films et séries télévisées, à commencer par Jennifer Love Hewitt (Munchie, Ghost Wisperer), Sarah Michelle Gellar (The Grudge, Buffy contre les vampires), Ryan Philippe (Sex Intentions, I Wish - Faites un voeu), John Galecki (Vanilla Sky, Le Cercle : Rings), Bridget Wilson-Sampras (Last Action Hero, La Maison de l'horreur), Anne Heche (Psycho, Les Portes de l'enfer : la légende de Stull), Stuart Greer (Intuitions) ou encore Freddie Prinze Jr. (Sccoby-Doo, Witches of East End).


Alors qu'en 1997, le néo slasher est en plein décollage, Souviens-toi... l'été dernier peine à dissimuler sa volonté de surfer sur cette vague populaire pour proposer un métrage plutôt relevé même si clairement moins fun que Scream et moins nerveux qu'Urban Legend sorti l'année suivante. On passe toutefois un bon moment et on ne peut s'empêcher de comparer ce type de produit aux prétentions plus commerciales qu'artistiques avec ceux que l'on nous impose aujourd'hui, souvent sans âme et qui feraient presque passer ces production pour de grands chefs-d’œuvre de l'histoire du cinéma.

Plus étonnant, Souviens-toi... l'été dernier n'a pas trop vieilli et se regarde toujours sans déplaisir 20 ans après, du moins comme un bon slasher, avec quelques scènes gores, bien qu'il soit plutôt avare de ce côté et des moments de pure frayeur, essentiellement en début en en fin de métrage.
N.F.T.

EN BREF :
titre original : I Know What you Did Last Summer
pays d'origine : États-Unis
budget : 17 000 000 $
année de production : 1997
date de sortie française : 28 janvier 1998
durée : 101 minutes
adrénomètre : ♥♥
note globale : 3/5

† EXORCISME †
▲ Flippant
▲ Histoire captivante
▲ Back to the 90'

- DÉMYSTIFICATION -
▼ Pas toujours crédible
▼  Horreur graphique soft
▼ La foire aux clichés

LE FLIP
Une présence derrière la vitre...

LIRE AUSSI
Urban Legend
Scream 4
Vendredi 13



Commentaires

En cours de lecture