[Critique] HIERRO (2009/2010 - DTV) de Gabe Ibáñez

ADRÉNOMÈTRE  ♠ 
NOTE  TV TV TV TV TV 

Alors qu'il voyage à bord d'un ferry vers l'île de El Hierro, le fils de Maria, Diego, disparaît. Est-il tombé par-dessus bord ? A-t-il été kidnappé ? Personne ne le sait. Diego a simplement disparu. Six mois plus tard, tandis que Maria se bat pour surmonter sa peine et reprendre sa vie en main, elle reçoit un appel inattendu. Le corps d'un enfant a été découvert et elle doit retourner à El Hierro...
S'il peut paraître trop sage pour les amateurs de grand frisson, il ne fait aucun doute que Hierro bénéficie, sous la baguette de Gabe Ibáñez (Automata), de tout le savoir-faire ibérique en matière de thriller tendance mélo.
Soignant ses atmosphères, à défaut d'empiler les scènes d'action, Hierro s'avère pourtant très vite convainquant. Grâce à un scénario habile et sans prétention d'une part, mais aussi parce qu'il est composé d'un casting efficace mené par la belle et perturbée Elana Anaya (Fragiles), mais aussi Bea Segura (Insensibles) ou encore Mar Sodupe (Shiver, l'Enfant des Ténèbres).


Gabe Ibáñez signe ici un thriller qui navigue parfois aux limites de l'épouvante, principalement lorsque Maria, complètement anéantie par la disparition de son fils, commence à voir des choses inattendues. Si l'élément fantastique permet essentiellement de souligner la psyché du personnage principal, la mise en scène, soignée et digne des grands maîtres du suspense, créé ce qu'il faut de tension, où se mêle folie, mystères et enquête, pour tenir le spectateur en haleine de bout en bout.


Des qualités mises en valeur par la photographie exceptionnelle de Alejandro Martínez (Kilomètre 31, Insensibles) et la partition aussi obsédante qu'effrayante du compositeur Zacarías M. De la Riva (L'Exorcisme).

Se rapprochant par sa thématique de L'Orphelinat, Hierro démontre une nouvelle fois toute l'habilité de nos voisins espagnols lorsqu'il s'agit de suggérer l'angoisse et surtout insuffler une dose de tragédie dans des œuvres flirtant avec le fantastique. Une voie que le cinéma français emprunte timidement (Derrière les murs) et devrait peut-être davantage considérer...
N.T.

EN BREF :
titre original : Hierro
pays d'origine : Espagne
année de production : 2009
date de sortie française : 24 novembre 2010 (DTV - Wild Side Video)
durée : 85 minutes
budget : 2 300 000 €
adrénomètre : ♠
note globale : 3.5/5

† HANTISE
▲ L'atmosphère soignée
▲ Le casting impeccable
▲ La bande originale remarquable

-  DÉMYSTIFICATION -
▼ Peu d'action
L'impression de trainer en longueur
▼ Davantage un drame qu'un thriller d'épouvante

Le FLIP : ...

LIRE AUSSI :
L'Orphelinat
Derrière les murs
The Secret




Commentaires

En cours de lecture