[Critique] THE PARANORMAL DIARIES : CLOPHILL (2013/2014 - DTV) de Michael Bartlett & Kevin Gates

ADRÉNOMÈTRE   
NOTE  TV TV TV TV TV 

En 2010 une équipe de journalistes enquête dans les ruines de l’église de Clophill où un groupe de sorcières a organisé une messe noire en 1963. Depuis, le lieu est suspecté d'être le foyer d'une forte activité paranormale. À la recherche de la vérité, armés de caméras, les enquêteurs vont entamer un terrifiant un voyage dans l’inconnu...

Structuré comme un documenteur tout en épousant les formes du found footage, The Paranormal Diaries : Clophill (prononcer "Clop Hill"), loin de révolutionner le genre, a au moins le mérite de créer un climat anxiogène intéressant.

Il faut dire que les décors naturels du lieu suffisent, à eux-seuls, à insuffler un sentiment de malaise. Ils sont constitués pour l'essentiel des ruines d'une église du XIVe siècle, cernée de pierres tombales à l'abandon et de bois sauvages. Bien entendu, toute une série de légendes, de mystères et de témoignages font sa réputation depuis des années et achèvent d'apposer un voile de mystère sur ce lieu que l'on dit véritablement hanté et peu fréquentable à la nuit tombée.


À l'écran, l'intention est incontestablement visible, du moins dans cette démarche d'exploiter au maximum le potentiel anxiogène du lieu. On se rapproche sans problème de l'intensité du Projet Blair Witch avec son casting plutôt convainquant et l'utilisation habile de la suggestion dans un environnement glauque à souhait. Un sentiment renforcé lors des prises de vue en nocturne.

Bon joueur, le film offre même au spectateur blasé, deux trouvailles plutôt intéressantes dans la construction de son climat de terreur. La première consiste en une radio bidouillée afin d'émettre des messages vocaux d'entités, et la seconde à isoler chaque personnage, chacun leur tour pendant 10 minutes, à l'endroit le plus exposé aux activités paranormales... Des idées prometteuses voire essentielles pour se démarquer d'un sous-genre foisonnant mais peu innovant dans sa globalité.



Malheureusement, malgré une apparente bonne volonté et un travail soigné – dans les limites du genre –, The Paranormal Diaries : Clophill ne réussit pas à transformer l'essai. Alors qu'il aurait pu se démarquer du lot, en combinant terreur et construction narrative proche du documentaire -une recette qui a déjà fait ses preuves sur d'autres documenteurs tels Lake Mungo ou The Bay- The Paranormal Diaries : Clophill s'enlise et refuse au spectateur, le plein de frousse qu'il vient chercher. Au final, on reste sur sa faim, regrettant que l'histoire ne mène à rien d'exceptionnel, et surtout sans jamais atteindre ce climax qu'elle promet à longueur de bobine, à renfort de bruits sourds et d'un environnement nocturne qui titillent pourtant l'adrénomètre en permanence.

Ainsi, malgré une belle tentative, The Paranormal Diaries : Clophill ne parvient pas à concrétiser tous ses efforts et laisse un arrière-goût de déception en fin de projection, dommage, on y était presque...
N.T.

EN BREF
titre original : The Paranormal Diaries : Clophill
pays d'origine : Royaume-Uni
année de production : 2013
date de sortie française : 2 septembre 2014 (DTV - Factoris Films)
durée : 88 minutes
budget : ?
adrénomètre : ♥♥
note globale : 2.5/5


† HANTISE
▲ Quelques bonnes idées dramatiques
▲ Décors naturels flippants
▲ La suggestion toujours aussi efficace

-  DÉMYSTIFICATION -
▼ Pas de climax
▼ Trop sage
▼ Noyé sous la pluie de documenteurs surnaturels

LE FLIP 
Une tête apparaît furtivement à lueur d'une lampe torche au loin dans les fourrés...

LIRE AUSSI
Grave Encounters
Evidence
Le Projet Blair Witch



Commentaires

  1. Merci pour la présentation de ce film, il m'a bien effrayé en ce dimanche soir sous la pluie de Bretagne. Je trouve que l'on reste un peu sur sa faim néanmoins, une suite s’avère t-elle possible à votre avis ?

    Juste par curiosité, pourquoi avoir changé l'aspect des notes et de l'adrénomètre ? Ça ne me dérange pas du tout, je suis simplement curieux !

    Encore merci pour votre site !!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

En cours de lecture