[Critique] LA MORT EN LIGNE 2 (2005/2014 - DTV) de Renpei Tsukamoto

ADRÉNOMÈTRE  ♡ 
NOTE  TV TV TV TV TV 

Kyoko rend visite à son petit ami dans le restaurant où il travaille. Lorsque le propriétaire, M. Wang, répond au téléphone à la place de sa fille, il reçoit un message annonçant son décès. Suite à sa mort peu de temps après, une journaliste enquête sur cette affaire mystérieuse. Lors de l’autopsie de M. Wang et Madoka, une amie à Kyoko, cette dernière reçoit à son tour un appel téléphonique de mauvaise augure. La malédiction semble se répandre comme un virus et Kyoko démarre une course contre la montre pour l’arrêter...

Surfant sur le succès de son prédécesseur sur le continent asiatique, La Mort en ligne, alors réalisé par l'inusable Takashi Miike, ce deuxième volet reprend le même concept, à peine réajusté, afin de ne pas trop sentir la copie conforme.
Malgré l'absence du stakhanoviste Miike, remplacé ici par Renpei Tsukamoto, issu essentiellement de la série télévisée et de la comédie, la mise en scène s'avère correcte. La plupart du temps discrète, elle n'en est pas moins soignée. 


En revanche, c'est du côté du rythme que les choses se compliquent. La tradition des films de fantômes asiatiques post-Ring se poursuit et ça commence dès la scène d'ouverture sous la pluie, dans une école, évoquant Dark Water, ouvrant ainsi sur une première partie immersive. Et on ne perd pas de temps ici pour remettre le maudit téléphone en service. Cependant, un certain ennui finit par s'installer face à un scénario qui peine à se démarquer de son prédécesseur.

Si l'on se félicite de réguliers retours qui permettent de rappeler à la mémoire du spectateur l'essentiel de l'intrigue initiale, revendiquant par là même son statut de vraie suite, on regrette toutefois une structure peu innovante. Ainsi, on va uniquement remplacer l’hôpital désaffecté par une mine abandonnée, les victimes ne sont plus retrouvées avec des bonbons rouges dans la bouche mais des traces de poussière de charbon dans l'estomac... Histoire de changer aussi un peu de décor, les héros quittent le Japon pour une mine mystérieuse de Taïwan. L'idée étant aussi d'intégrer ici un nouveau fantôme, tout en conservant des ponts avec le premier métrage, pour ne pas trop perdre le spectateur.



Et justement, de ce côté, la mission est compliquée puisque La mort en ligne 2 s'entête à entretenir un voile de mystère, quitte à s’avérer au final un peu fouillis, donnant l'impression d'une dernière bobine à la limite de l'illisible, qui aurait sans doute pu être raccourcie.
On apprécie toutefois sa mise en scène soignée et son casting, plutôt efficace, dans ce thriller où enquête policière côtoie le surnaturel et de rare fois l'horreur. De ce côté, le spectateur peut aussi s'attendre à quelques rares scènes plutôt malsaines. Niveau peur, quelques jump scares et une ambiance globale assez macabre viendront titiller l'adrénomètre. 


S'il s'avère sans saveur et donc dispensable, La mort en Ligne 2 pourra toujours séduire les amateurs de frissons qui ne craignent pas les intrigues mollassonnes dépourvues d'originalité. D'autant que les fans de fantômes asiatiques seront en terrain connu avec une péloche qui pioche allégrement du côté de valeurs sûres tels Ring, Dark Water, The Grudge ou encore 2 Soeurs. La franchise ne s’arrête d'ailleurs pas là puisqu'elle connaîtra une seconde suite et une adaptation sous forme de série TV en 2006 ainsi qu'un inévitable remake américain produit en 2008 et réalisé par Eric Valette (Maléfique).
N.T.

En bref :
titre original : One missed call 2 - Chakushin Ari 2
pays d'origine : Japon
année de production : 2005
budget : ?
date de sortie française : 15 mai 2014 (DTV - Metropolitan FilmExport)
durée : 105 minutes
adrénomètre : ♥♥
note globale : 2.5/5

† HANTISE
▲ Mise en scène soignée
▲Quelques moments de flip
▲ Les ponts conservés avec le premier film

-  DÉMYSTIFICATION -
▼ Intrigue mollassonne
▼Scénario fouillis
▼Une suite dispensable

LE FLIP : Lors d'une visioconférence, Kyoko est la seule à voir une présence menaçante derrière Madoka.

LIRE AUSSI :
La Mort en ligne
Ring
Dark Water
 

Commentaires

En cours de lecture