[Critique] PARANORMAL ACTIVITY : THE MARKED ONES (2014) de Christopher Landon

ADRÉNOMÈTRE   
NOTE  TV TV TV TV TV 
  
Alors qu'il a été "marqué", Jessie est poursuivi par des forces mystérieuses et développe un pouvoir surnaturel. Avec l'aide de ses proches, il va tenter d'échapper à une sombre destinée.
Si les aficionados de la série Paranormal Activity n'ont pas eu droit à leur cinquième épisode en octobre 2013, ils n'auront eu à patienter que quelques mois pour retrouver l'inusable franchise dans le cadre d'un nouveau spin-off, destiné au public latino après Paranormal Activity : Tokyo Night, produit au Japon en 2010.

Cependant, pas d'inquiétude, les amateurs restent en terrains connus, puisqu'on retrouve la recette à l'origine du succès de la franchise : du found footage ultra réaliste aux manifestations occultes, sans oublier les traditionnels jumps scare et même l'utilisation d'objets en tout genre pour communiquer avec l'autre monde. En effet, après le Ouija et le Kinect de la Xbox, nos jeunes héros engagent une causette mystique via le jeu électronique "Simon", un must des années 80, avec lequel il fallait reproduire des combinaisons de couleurs et de sons.


Question scénario, les choses n'évoluent pas, puisque l'on assiste à une intrigue parallèle qui n'apporte que trop peu d'éléments à la mythologie initiée par Oren Peli. On relève, toutefois, dans sa dernière partie, un lien direct opéré avec le premier épisode via une rencontre plutôt inattendue avec des personnages clé de la saga.

Le scénario, rédigé par le réalisateur Christopher Landon, déjà responsable des scriptes des trois précédents opus, mais aussi de ceux de Paranoïak ou encore de l'adaptation de Larry Clark, Another Day in Paradise, parvient toutefois à attirer l'attention, principalement en cultivant un humour assez plaisant. Plus étrange, puisqu'il témoigne d'un manque flagrant d'inspiration, il finit par puiser dans ce que le found footage a engendré de plus intéressant depuis son explosion en 2007, notamment en lorgnant du côté de Chronicle, lorsque Jesse se découvre certaines facultés, ou même en flirtant avec la bombe [Rec] lors de séances de tir au fusil à pompe, sans toutefois jamais atteindre la puissance de frappe du film d'infectés du tandem Balaguero/Plaza.


S'il met vaguement l'accent sur la congrégation de sorcières baptisée "Les sages-femmes", et s'imprègne assez justement de l'attachement latino à la religion, l'effet de surprise semble irrémédiablement entamé. Les fake scare et les jump scare, aussi épars soient-ils, ne parviennent pas à relancer la machine et le métrage se termine avec le sentiment persistant qu'il est grand temps de mettre un terme à la franchise. Un cinquième épisode, hors spin-off, est attendu pour octobre 2015, et seule l'idée d'une fin digne de ce nom, dévoilant enfin les mystères entretenus par la série pourrait lui garantir un regain d'intérêt. Mais une fois encore, l'appel du dollars aura sans doute le dernier mot...
N.T.

EN BREF
titre original : Paranormal Activity : The Marked Ones
pays d'origine : États-Unis
année de production : 2014
date de sortie française : 1 janvier 2014
durée : 84 minutes
budget : 5 000 000 $
adrénomètre : ♥
note globale : 2.5/5

† HANTISE
▲ Le found footage immersif
▲ L'humour
▲ Quelques résidus de "peur"

-  DÉMYSTIFICATION -
Aucun effet de surprise
▼ Scénario en manque d'inspiration
▼ Sentiment qu'il est temps d'achever la série

LE FLIP
Des inconnus dans la maison...

LIRE AUSSI
Paranormal Activity
Paranormal Activity 2
Paranormal Activity 3
Paranormal activity 4


Commentaires

En cours de lecture