HAPPY BIRTHDEAD 2 YOU (2019) de Christopher Landon [Critique]

Évaluation du dossier : 4/5 []


Alors que Tree pensait s’être définitivement débarrassée de celle qui voulait sa mort et qu’elle file le parfait amour avec Carter, elle se retrouve projetée dans une dimension parallèle à notre monde. Elle doit désormais affronter son passé et de nouveaux ennemis…



Sorte de "Un jour sans fin" à la sauce slasher, Happy Birthdead ne nous avait pas laissés insensibles aux qualités d'auteur de Christopher Landon. Ce dernier confirme avec une suite encore plus dingue, aux relents d'entertainment des années 80 !


Le mélange des genres fait peur, frustre régulièrement les amateurs d'un seul style de film et ne fait pas forcément recette. Ce qui honore d'autant plus la direction que prend cette suite à Happy Birthdead, toujours orchestrée par Christopher Landon, à qui l'on doit notamment, ne l'oublions pas, le jubilatoire Manuel de survie à l'apocalypse zombie.


Christopher Landon, fils de Michael, aka Charles sis la petite maison dans la prairie, a le sens de l'entertainment décalé, sans doute le même qui a guidé Bob Gale et Robert Zemeckis jusqu'à Retour vers le futur et d'autres auteurs à l'origine d'histoires sur le voyage dans le temps et les univers parallèles. Il propose ici une œuvre originale qui manipule avec un vrai sens du dosage récit pour ado et éléments plus mâtures, parvenant à toucher le cœur des spectateurs de tous âges. C'est en cela, pour l'essentiel, que cette suite surpasse le premier film. Les genres se côtoient sans retenue et avec virtuosité : comédie, thriller, drame, romance mais surtout science-fiction, désormais principal écrin des péripéties du film. Happy Birthdead 2 You nous replongeant dans la foulée au cœur des films aux thématiques proches qui ont bercé les années 80 et 90 avec pour gimmick la question universelle "et si ?".


Certes, on a le droit de douter, lorsque l'on voit qu'il s'est fait les dents sur les scripts des épisodes 2, 3, 4 et du spin-off latino de la saga Paranormal Activity (qu'il réalisera également), des réelles capacités de Christopher Landon à mener à bien ce type de projet. Mais ce serait oublier qu'il quittait son école de scénariste pour plonger dans le grand bain aux côtés de Larry Clark avec qui il coécrira Another Day in Paradise. Avec Happy Birthdead 2 You, qui évoque le joyeux bordel maîtrisé récurrent dans la filmographie de Joe Dante, Landon reprend son concept de base tout en s'éloignant de l'écueil de la suite arriviste. Il sort ainsi du cadre du slasher pour rejoindre la science-fiction, creusant le concept de voyage dans des dimensions parallèle et par extension, celui de ses personnages qui sont exposés aux aléas de ces réalités alternatives et deviennent des sortes d'aventuriers de la dimension parallèles.

Ce n'est pas pour rien que l'on retient surtout dans un ensemble plutôt grave une "feel good"séquence qui met la banane sur le visage des spectateurs et justifie à elle seule toute la pertinence de l'entreprise. Cette suite confirme également la révélation d'une actrice douée à suivre de très près : Jessica Roth (Lala Land) qui vole littéralement la vedette au reste du casting et sait vraisemblablement tout jouer, du drame à la comédie jusqu'à se caricaturer dans un esprit cartoon.



Bien sûr, on peut toujours trouver des imperfections, le récit laisse de nombreuses questions en suspens et Landon n'est pas Kubrick mais le boulot de réalisation n'en demeure pas moins inspiré. Au regard des prises de risque limitées d'Hollywood, des remakes souvent inutiles et des suites monotones, l'effort créatif est appréciable. Avec une histoire riche en rebondissements, mais aussi avec un savant mélange des genres, il nous ramène enfin aux plus belles heures du cinéma pop-corn, sans aucun cynisme. Derrière ses airs de film pour ado, il traite de thématiques adultes et malgré ses défauts, il fleure bon l'artisanat et une sincérité qui font du bien.
N.F.T.


EN BREF
titre original : Happy Death Day 2U
distribution : Jessica Rothe, Israel Broussard, Phi Vu, Suraj Sharma, Sarah Yarkin...
pays d'origine : États-Unis
budget : 9 000 000 $
année de production : 2019
date de sortie française : 13 février 2019
durée :  minutes
adrénomètre : ♠
note globale : 4/5

† EXORCISME †
▲ Jessica Rothe
▲ Drôle
▲ La possibilité d'évolution vers un univers plus vaste

- DÉMYSTIFICATION -
▼ Sensation de trous dans le récit
▼ Pas effrayant
▼ Le mélange des genres qui peut rebuter

 LE FLIP : Un gugusse avec un masque de bébé flippant prêt à fondre sur sa proie...

LIRE AUSSI



Commentaires

En cours de lecture