THE OTHER SIDE (2020/2021) de Tord Danielsson & Oskar Mellander [Critique] COMPÉTITION GÉRARDMER 2021


Évaluation du dossier : 3.5/5 []

Shirin, débutante dans son rôle de belle-mère, emménage dans une maison jumelée à une autre avec son partenaire Fredrik et son fils Lucas. Ce nouveau foyer lui semble être l’endroit idéal pour y fonder une famille. Mais lorsque Fredrik part en déplacement professionnel, Shirin entend des bruits étranges émanant de l’autre moitié du pavillon alors que Lucas se fait un nouvel ami.

Parsemé d'excellentes idées scénaristiques, The Other Side n'invente rien mais joue parfaitement de l'ambiguïté, suffisamment du moins, pour accompagner le spectateur vers un final malheureusement un peu en deçà des promesses.

Tord Danielsson et Oskar Mellander font connaissance en 2012 alors qu'ils doivent travailler sur une série d'horreur pour la télévision suédoise. Par la suite, le duo réalisera de nombreux films pour la télévision jusqu'à se tourner vers le cinéma. Ils jettent leur dévolu sur une histoire vraie dont ils s'inspirent pour donner corps à leur premier long-métrage d'horreur : The Other Side.


Bien que les réalisateurs soient réputés pour apprécier les narrations hautement visuelles, la mise en scène est ici relativement discrète, avec de lents mouvements de caméras qui apportent une touche inéluctable au drame qui prend forme sous nos yeux. Ce drame, c'est celui d'une famille recomposée, avec une
 "nouvelle maman", Shirin, qui doit prendre ses marques au sein de son nouveau foyer, aux côtés de sa moitié, Fredrik, et son jeune fils, Lucas. Les relations avec ce dernier, parsemées de doutes et de crises, ne font qu'accentuer la fragilité de cette cohabitation forcée. Au niveau du récit, le terreau est bien là, puisque ce conflit semble s'incarner sous la forme d'un monstre (assez proche de celui de Come Play) qui kidnappe les enfants qui ont le malheur d'emménager à proximité de sa tanière. Et tout comme le père, absent lorsque les phénomènes se produisent, rien n'empêche le public de remettre en cause le point de vue adopté par les deux réalisateurs. Et c'est d'ailleurs dans cette remise en cause que réside l'essentiel du suspense de The Other Side.


Paranoïa ? Schizophrénie ? Mère de substitution qui n'assume pas son rôle ? Phénomène surnaturel ? Ce n'est que dans son dernier acte que le film livre ses secrets
, rendant de fait un peu artificiel l'aspect "tiré d'une histoire vraie" et créant une légère frustration face à un potentiel un peu gâché. Néanmoins, l'atmosphère oppressante, grâce notamment, à une photographie qui met en avant cette maison à la déco très malaisante, combinée à un casting particulièrement bien choisi, contribue à tirer l'ensemble vers le haut. Donc oui, The Other Side vaut largement la peine d'être vu.
N.F.T.

EN BREF 
titre original : Andra Sidan
réalisation : Tord Danielsson & Oskar Mellander
distribution : Dilan Gwyn, Eddie Eriksson Dominguez, Linus Wahlgren, Troy James, Sander Falk, Karin Lithman, Henrik Norlén...
photographie : Andres Rignell & Henrik Johansson
pays d'origine : Suède
budget : N.C.
année de production : 2020
date de sortie française : 14 avril 2021
durée : 87 minutes
adrénomètre :   
note globale : 3.5/5

† EXORCISME †
▲ Angoissant
▲ Casting
▲ Réalisation

- DÉMYSTIFICATION -
▼ Croque-mitaine pas franchement original
▼ Effets de peur mal exploités
▼ Le côté "histoire vraie" inutile

LE FLIP 
Le croque-mitaine rode dans la maison...


LIRE AUSSI




AVIS DE FESTIVALIERS


L'avis de Nico

Note globale : 3.5/5 
Adrénomètre : ♥

Rien de neuf du côté des maisons hantées, on sent que les auteurs veulent se la jouer Insidious, tendance auteurisante, mais plantent un peu l'aspect flippant. En revanche, les Suédois Tord Danielsson & Oskar Mellander livrent un touchant récit sur les difficultés d'intégration d'une "nouvelle maman" au sein d'un foyer, avec les doutes et les crises qui vont avec et qui remettent en cause la puissance de ce nouveau lien. Ce conflit semble s'incarner sous la forme d'un monstre (assez proche de celui de Come Play) qui kidnappe les enfants qui ont le malheur d'emménager à proximité de sa tanière. Comme le père de famille, absent lors de ces évènements traumatisants, on finit par douter de l'état mental véritable de cette maman de substitution. En effet, chacun est ici libre de remettre en cause le point de vue adopté par les réalisateurs. De cela découle le regret, sans trop en dévoiler, que les réalisateurs abandonnent toute ambiguïté en fin de métrage, rendant de fait un peu artificiel leur "tiré d'une histoire vraie"... Néanmoins, l'atmosphère oppressante, grâce notamment, à une photographie qui met en avant cette maison à la déco très malaisante, contribue à sauver l'ensemble. Donc oui, The Other Side vaut largement la peine d'être vu.


L'avis de Chris

Note globale : 3/5 
Adrénomètre : ♥

The Other Side est un film suédois sur fond d'acceptation de l'autre dans une famille recomposée. On apprécie le jeu des acteurs et l'esthétique du film, mais on reste un peu sur notre faim avec ce récit qui, bien "qu'inspiré de faits réels", est, au final, très similaire à beaucoup d'autres productions horrifiques.



L'avis de Sylvain

Note globale : 3/5 
Adrénomètre : ♥

Malgré un synopsis pas forcément nouveau, ce film a su éveiller ma curiosité grâce au beau travail sur l'ambiance et les lumières. On regrettera les faiblesses d'un scénario légèrement fade et quelques longueurs. D'autant que l'histoire se conclue un peu brutalement, ne laissant aucune place au doute sur la nature réelle ou fantasmée des évènements. 

Commentaires

En cours de lecture