Dream House (2011) de Jim Sheridan *

Résumé : Éditeur à succès, Will Atenton quitte définitivement son emploi à New York pour consacrer plus de temps à sa femme et ses enfants récemment emménagés dans une ville pittoresque de Nouvelle Angleterre. Ils découvrent bientôt que la maison de leurs rêves a été le théâtre du meurtre d’une mère et ses deux enfants. Toute la ville pense que l’auteur n’est autre que le père qui a survécu aux siens.

Terreur Vision : Ce thriller très subtilement teinté de fantastique est réalisé par Jim Sheridan, à qui l'on doit Brothers ou encore le gangster-hip-hop-movie Réussir ou Mourir avec 50 cent.
Il est scindé en deux parties, la première s'intéressant à cet éditeur décidant de plaquer son boulot pour se consacrer à sa famille. Dans leur nouvelle maison, au fil des jours, l'angoisse s'impose face à l'apparition mystérieuse d'un homme, qui pourrait être lié aux meurtres perpétrés dans la demeure cinq années plus tôt. Puis tout bascule lors de la seconde partie du métrage avec un twist du genre maousse qui remet en question tout ce que le spectateur a jusqu'ici ingurgité. 


Exit dès lors l'aspect purement thriller du métrage pour s'attarder sur la quête de vérité du personnage incarné par Daniel Craig. Difficile de trop en dire tant l'effet de surprise doit être conservé, mais Jim Sheridan, qui multipliait alors les effets de suspens afin d'ouvrir un maximum de pistes, semble ne pas vraiment trouver sa voie, hésitant entre une ghost story à la Sixième Sens, Ghost, ou encore Hypnose qu'il effleure, et un drame psychologique plus terre à terre mais malheureusement pas toujours très crédible. Un mise en scène trop classique, aux limites du fade, tout comme l'interprétation de Daniel Craig et Naomi Watts, sans relief, n'arrangent rien à l'affaire. Au final, s'il s'avère regardable, on ne peut s'empêcher d'imaginer qu'une prise en main bien plus dynamique et un scénario plus abouti auraient donné à ce projet une toute autre dimension. Dommage.
N.T.
En bref : 
titre original : Dream House
pays d'origine : États-Unis
année de production : 2011
date de sortie française : 5 octobre 2011
durée :  92 minutes
adrénomètre : *
note globale : 2,5

Le flip : Un homme rôde autour de la maison familiale.





-->

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire